Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chocolat Piment Tagada

Chocolat Piment Tagada

Le bon goût est ici

Un ange déchu s'en est allé

Un ange déchu s'en est allé

 

La plus petite diva de la soul s'en est allée. Le corps d'Amy Winehouse a été découvert sans vie chez elle, dans le quartier de Camden Town à Londres. Après une récente désintoxication, la chanteuse a succombé à ses vieux démons. Drogues, alcool, violence a longtemps rythmé son quotidien. Malgré le soutien de sa famille et de ses amis, la petite londonienne d'origine italienne n'a pas su résister à ses mauvaises habitudes.

Ce petit bout de femme de 1m60 a connu l'enfer : « Rehab* » sur « Rehab », amours mouvementées et violences conjugales. Le personnage souffre autant de sa personne que de son image médiatique. Elle ne supporte pas les paparazzis qui lui gâchent ses quelques brefs instants de tranquillité. Peut-être sont-ils responsables de ses états d'âmes... La presse n'est pas en reste. Combien de fois n'avons nous pas entendu, vu des commentaires désobligeants parfois vipérins à son encontre ? Les déboires d'Amy, la presse en a bien fait ses choux gras. Maintenant qu'elle est morte, les critiques deviennent moins acides. Tout le monde la regrette, tout le monde la déplore. A croire que son existence chaotique ne déplaisait à personne. On l'excuse, on ne l'incrimine plus.

 

album-Amy-Winehouse-Franck.jpg

Frank (2003, réédité en 2008)

Amy-Winehouse---Back-To-Black--2007-.jpg

Back to Black (2007)

 

Ce que je regrette c'est qu'elle n'ait pas eue le temps de sortir un 3ème album. Peut-on espérer une œuvre posthume ? Possible. C'est devenu accoutumé de faire travailler les morts. Ne dit-on pas qu'un artiste décédé a plus de valeur que vivant ? Quelque part, cela me ravit mais me dérange aussi. N'étant pas forcément fan d'Amy Winehouse, j'apprécie ses chansons, son style musical. Et la sortie d'un éventuel album ne passerait pas inaperçue à mes oreilles. En bref, je n'hésiterais pas à télécharger sur Itunes si des « nouveautés » apparaissaient.

 

Sa voix grave aussi intense qu'une voix de black sera pour moi le seul souvenir d'elle. Ses frasques je n'en ai que faire. Le chaos qu'elle a subit ne m'intéresse guère. Il n'y avait que sa voix qui m'émouvait et m'émeut encore. A l'instant où j'écris, j'écoute Valerie tiré de son album Back to Black. Une chanson triste (of course, elle n'était pas une chanteuse guillerette, que je sache ?) Une mélodie douce, des paroles emplies d'inquiétudes, d'interrogations. Une litanie 100% blues. Placée en bonus sur son album, je l'ai de suite adorée et l'ai écoutée en boucle sur mon Ipod, des jours et des jours. Aujourd'hui, je remets ça. Sur mon PC, ma chanson favorite est lancée et ne s'arrêtera que lorsque j'en aurai assez. Pour l'instant, j'apprécie. De quoi ça parle ? Vous le saurez ici.

 

Dotée d'un talent musical inimitable, elle arbore également un style vestimentaire unique. Résolument rétro, elle se joue de la mode. A l'instar des pin-up des années 50, elle adopte des petites robes bustiers très courtes, très sexy, perchée sur des compensées aussi hauts que des échasses. Parfois, en jean slim, skinny avec t-shirt et perfecto, elle fuit les charognards des tabloïds londoniens. Son look destroy plait et inspire. Ses nombreux tatouages peu communs mettent en valeur cet aspect torturé de sa vie. Ses beaux yeux marrons soulignés d'un trait d'eye-liner noir exagérément étirés « à la mode virgule » et sa mythique choucroute feront définitivement d'elle une star pas comme les autres. Le vintage est chez elle plus rock, plus ténébreux.

 

amy-winehouse-1.jpg

 

D'ailleurs, son look nostalgique des fifties lui vaut une collaboration avec la Maison Fred Perry : Fred Perry by Amy Winehouse. Jupes crayon, robes bustiers, pantalons slim, chemisiers, polos, blousons motard, perfectos et stilettos, une collection qui ne manque pas de charme. -Mon ptit doigt me dit que cette collection sera incessamment sous peu rééditée et se vendra comme des petits pains. Hein ? Bé ! Le business des morts a encore des jours heureux devant lui.-

 

A 27 ans, cette femme meurtrie dans sa chair et dans son âme rejoint les plus grands de la scène musicale notamment, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Kurt Kobain. A force de vouloir jouer avec le feu, elle a fini par se brûler mais elle renaîtra de ses cendres et continuera d'exister à travers ses 2 albums emblématiques : Frank et Back to Black.

 

 

amy-winehouse 2

Fans d'Amy, toutes mes condoléances.

 

*cure de désintoxication

 

Source : Puretrend

Crédit photos: Orserie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Coucou 27/07/2011 23:50


Très bel article et très bel hommage…Moi aussi j’ai écrit quelque chose sur elle, je t’invite a le lire sur mon blog pour un partage réciproque et réconfortant pour une artiste que nous avons
appréciée…Infiniment désolée qu’elle n’ait pas pu combattre et vaincre ses démons intérieurs. C’est infiniment triste


missflosochic 28/07/2011 00:04



Oh ! merci ! Que de compliments ! C'est avec plaisir que j'irai lire ton article. Cette artiste avait un talent fou, dommage qu'elle n'ait pas eu la force de mettre de côté ses travers.


Bienvenue à toi Coucou !